On peut être dubitatif quand on doit payer la taxe d'habitation en coloc !

Comme nous l’avons déjà fait avec l’aide au logement personnalisée sur ce même blog, on vous livre ici les quelques astuces (les plus branchouille diront tips) pour expédier les sujets pas funky comme les impôts, taxes et autres. Aujourd’hui : la taxe d’habitation.

NB : Il y a (au moins) trois références cinématographiques dans cet article.

La taxe d’habitation, what ?

Nous pourrions vous expédier le sujet en vous renvoyant sur la magnifique page explicative sur le site des impôts mais ce serait moche (comme leur site, en fait).

Vous avez un logement (et un bail !) au premier janvier de l’année ? Bien joué, vous devez payer la taxe d’habitation !

Là où l’affaire devient compliquée :

  1. Cette taxe est calculée selon la situation de chaque occupant (vos revenus, les pepettes, le grisbi, tout ça);
  2. Les impôts n’envoient qu’un courrier à un et un seul des occupants de la colocation (la chance !) et elle doit être réglée dans sa totalité par ce dernier (à lire ici, cette autre magnifique page);

à lui par la suite de récupérer la part des autres.

Répartir, il faut.

Ils sont gentils aux impôts, ils nous laissent faire tout le travail de répartition. Deux choix :

  • Vous vous en foutez ou vous avez tous des revenus / situations à peu près semblables dans la coloc, vous pouvez diviser la somme par le nombre de colocataires !
  • Il y a un gros écarts de revenus entre les différents habitants de la colocation, alors souquez les artimuses et sortez les calculettes !

Chez Au Troisième, nous sommes rompus aux arcanes de la colocation (ouais, on a placé arcanes, champagne !), voilà la formule magique. Inutile de vous replonger dans vos cours de trigonométrie ou de réapprendre à faire une intégrale, une simple règle par trois suffira.

Calculer la répartition de la taxe d'habitation entre les occupants d'une colocation, le casse-tête

Sortez les calculettes !

Pas de calculs savants, un exemple simple qui ne devrait pas trop vous perdre. Pour une taxe d’habitation de 1500€, prenez pour chaque colocataire, les revenus nets imposables de l’année concernée (soit l’année d’avant en général).

  • Coloc1 : 28000€
  • Coloc2 : 20000€
  • Coloc3 : 17000€
  • Coloc4 : 15000€

Faites le total des revenus, soit 80000€. Puis, une belle règle de 3 :

  • Coloc1 : (28000/80000)x100 = 35%
  • Coloc2 : (20000/80000)x100 = 25%
  • Coloc3 : (17000/80000)x100 = 21,25%
  • Coloc4 : (15000/80000)x100 = 18,75%

Servez vous de ces pourcentages pour répartir le montant de la taxe d’habitation. Par exemple :

  • Coloc1 : (1500×35)/100 = 525€
  • Coloc4 : (1500×18,75)/100 = 281,25€

Une taxe pour les dominer tous !

Cette article est simplement une petite synthèse sur une des nombreuses surprises administratives qui vous tombent dessus sans prévenir. Maintenant vous savez ce qu’est cette taxe, qui doit la payer et même comment instaurer une colocation plus égalitaire ! À vous de voir comment vous voulez gérer la situation.

On peut être dubitatif quand on doit payer la taxe d'habitation en coloc !

Source: Partager la taxe d’habitation entre colocataires; l’exemple est extrait d’un commentaire du même article.